Le 17 mars, el-Sarraj annonce que son gouvernement s'installera prochainement à Tripoli[165]. Le 1er février, des combats éclatent à Ghadduwah, à 80 kilomètres au sud de Sebha[288] et à mi-chemin entre cette dernière et Mourzouq[293]. Lorsque l’étude de 2006 du Lancet sur la mortalité en Irak a été publiée, elle a révélé 14 fois le nombre de décès figurant sur la liste de décès de civils de l’Iraq Body Count. La guerre en Syrie et en Irak fait les manchettes, mais bien d'autres conflits se poursuivent loin des regards, causant des milliers de victimes un peu partout dans le monde. LA FIN DE LA POLITIQUE ARABE DE LA FRANCE ? Le 6 octobre 2016, l'Union européenne prolonge de six mois les sanctions contre Aguila Salah Issa, Nouri Bousahmein et Khalifa al-Ghowel[223]. Le 16 janvier 2019, l'Armée nationale libyenne (ANL) lance une offensive visant à prendre le contrôle du sud de la Libye, désertée par les Brigades de Misrata depuis juin 2017 et devenue une base arrière de groupes djihadistes, de groupes rebelles tchadiens et de groupes rebelles soudanais[287],[288],[289]. Alors que le général Khalifa Haftar marche sur Tripoli, l'Union européenne donne l'ordre aux experts européens travaillant pour la mission EUBAM Libya de quitter la capitale libyenne pour se réfugier à Tunis, Tunisie, là où se trouve le siège officiel de la mission[301]. Crimes de guerre « A Misrata, les crimes de guerre des pro-Kadhafi sont clairs. Fayez el-Sarraj enjoint aux Gardes des installations pétrolières de reprendre les positions perdues[217] puis, après le soutien apporté par les vices-Premiers ministres Ali al-Qatrani et Fathi al-Majbari à Haftar, décide d'appeler « au dialogue »[218]. L’étude du Libyan Armed Conflict (LAC) était basée sur des données officielles dans un pays qui n’avait pas eu de gouvernement stable et unifié depuis environ 4 ans, tandis que Libya Body Count était un effort naissant pour imiter l’Iraq Body Count qui essayait de jeter un filet plus large en ne s’appuyant pas uniquement sur des sources d’information en anglais. (archives 1979), Liban: Assassinat de Rafic Hariri, la piste interdite (16/7/06), Liban: Mais qui a assassiné Rafic Hariri ? Publié par Gilles Munier Cependant, le nouveau médiateur, Martin Kobler, n'apporte pas son soutien au projet[131]. Seule une poignée d'enquêteurs tente depuis trois ans de faire la lumière sur l’ensemble des crimes de guerre, ce qu'aucune instance internationale n'a réussi à établir. {{Aucune évaluation correcte du nombre de morts civils n’existe}}}}} Alors qu’une coalition internationale – qui se veut démocratique – opère en Afghanistan depuis 13 ans, il n’y a aucune évaluation correcte du nombre de morts causées par le conflit armé. Cela permettrait de relancer la production, ce que conteste le gouvernement de Tobrouk[200]. Les deux protagonistes annoncent la publication prochaine d'un communiqué sur un accord[241]. Un ex-proche de Mouammar Kadhafi, son ancien chef du protocole, Nouri El-Mismari, a estimé mercredi que l'insurrection en Libye avait fait plus de 1.000 morts, dont 600 à Tripoli. La 6e brigade doit se replier dans la forteresse Elena datant de la colonisation italienne[269], encerclée par les Toubous pro-Haftar (et plus encore historiquement très hostiles aux Oulad Souleymane)[271],[272],[273], déterminés neutraliser une fois pour toutes ces derniers. Depuis deux semaines, c'est le chaos dans le pays. Par ailleurs, ce gouvernement justifie sa légitimité par une pétition signée par la majorité des membres de la Chambre des représentants[164]. Le commandement général des forces armées annonce que ses militaires ont capturé 9 autres jihadistes dans le secteur de Saberi[121]. La déclaration de Barakat ne comportait pas de dénombrement distinct des combattants et des civils. Le 1er avril 2015, le chef du gouvernement libyen rebelle, Omar al-Hassi, rejette son limogeage décidé la veille par le Congrès général national qui contrôle Tripoli avec la milice Fajr Libya [108]. Le 13 août 2014, la Chambre des représentants adopte une loi portant sur la dissolution de toutes les milices officiellement reconnues, financées et formées après la révolution de février 2011. Le 28 mai 2015, l'État islamique en Libye prend possession de l'aéroport de Syrte[111]. Le 2 mai 2017, Fayez el-Sarraj et Khalifa Haftar se rencontrent à Abou Dhabi pour la première fois depuis la nomination de Sarraj[240]. Puis, le 8 septembre 2011, Naji Barakat, le nouveau ministre de la santé du NTC, a publié une déclaration selon laquelle 30 000 personnes avaient été tuées et 4 000 autres étaient portées disparues, d’après une enquête menée auprès des hôpitaux, des responsables locaux et des commandants rebelles dans la majorité du pays que le NTC contrôlait alors. Le 15 septembre 2016, la compagnie pétrolière nationale, loyale à el-Sarraj, annonce la reprise de l'exportation du pétrole dans les quatre terminaux conquis, tout en recevant des ordres du Parlement de Tobrouk[219]. La dernière modification de cette page a été faite le 15 décembre 2020 à 07:35. Les forces pro-Haftar sont alors à 27 km de la capitale, tandis que des renforts pro-GEN arrivent de Misrata[295]. Le 11 septembre 2016 à Ras Lanouf et al-Sedra, l'ANL du général Haftar lance un assaut sur le Croissant pétrolier contrôlé par les Gardes des installations pétrolières d'Ibrahim al-Jadhran[210],[211]. Analyse La Turquie a livré le 18 mai des dizaines de blindés aux forces qui soutiennent le gouvernement dit d’union nationale à Tripoli. Mais le LBC ne l’a fait que pendant trois ans, de janvier 2014 à décembre 2016. Les populations des petites villes souffrent régulièrement de pénuries d'essence et de monnaie. Dans d’autres conflits, les rapports passifs n’ont jamais réussi à compter plus d’un cinquième des décès découverts par des études épidémiologiques complètes et « actives ». Le général Haftar lance alors une offensive en mai 2014 sur les zones passées aux mains de groupes armés salafistes à Benghazi tandis que des milices rivales s'affrontent pour le contrôle de l'aéroport de Tripoli. La montée en puissance du, « soit des profiteurs, soit des hypocrites », « La décision de la France d'accélérer le processus électoral en fixant la date du 10 décembre a rendu la situation électrique dans le pays et a provoqué un retournement d’alliance de la part de la. Le bilan humain est dramatique : entre 50 et 60 millions de morts, plusieurs millions de blessés, 30 millions d’Européens déplacés en raison des changements de frontières, surtout en Europe orientale. Les troupes alliées à Haftar sont expulsées de Tripoli[29]. Le 9 avril, les Brigades de Misrata annoncent le lancement d'une contre-offensive, baptisée opération « Espoir promis »[239]. En réponse, le Conseil de la Choura des révolutionnaires de Benghazi, djihadiste, l'accuse de tenter de s'accaparer le pouvoir et les gains réalisés par les djihadistes, et lui dénie toute légitimité[55]. En réponse au déploiement de moyens matériels et humains par la Turquie, la Russie décide de renforcer sa présence en Libye, notamment par le biais du groupe Wagner. Le 4 juillet 2016, la compagnie pétrolière libyenne est réunifiée, la branche dissidente de l'Est reconnaissant ainsi G3N[199]. Avec plus d'un million de personnes infectées et le nombre de morts qui devrait bientôt atteindre 100.000, la propagation mondiale du COVID-19 menace la vie de millions de personnes dans le monde. Parallèlement, des groupes armés prennent le contrôle d'installations pétrolières en juillet 2013 et le président est rapidement accusé d'abuser de ses pouvoirs pour entraver les débats et enquêtes[26]. Du 11 au 14 août, des combats ont lieu à Syrte. Le 23 octobre, un cessez-le-feu national et permanent avec « effet immédiat » est signé à Genève après cinq jours de négociations[322]. De nombreux djihadistes sont tués[207]. Il y a 80 ans, la France entrait en guerre contre l'Allemagne, deux jours après l'invasion de la Pologne. (Bakchich.info -20/5/08), Tarek Aziz: "Il est noble, ils sont ignobles...", Tarek Aziz, l'homme qui en sait trop (juin 2008), Turcomans: Interview du Dr. Hassan Aydinli (20/1/05), Turcomans: peuple oublié ou marginalisé (mai 2007). Le 5 octobre 2015, la Chambre des représentants vote une prolongation de ses activités, qui devaient cesser le 20 octobre, à une date indéterminée[122]. Le 3 mars, des djihadistes prennent le contrôle des champs pétrolifères d'Al-Bahi et Al-Mabrouk, dans le centre du pays[102]. Le nombre est d’au moins 14. Les officiers supérieurs de l’armée américaine ont salué, la doctrine américaine de la guerre secrète et par procuration, le recrutement, l’entraînement, le commandement et le contrôle des escadrons de la mort en Irak, La seule justification légale pour l’OTAN et ses alliés monarchistes arabes pour avoir largué, l’avoir envahie avec des forces d’opérations spéciales, la résolution 1973 du Conseil de sécurité de l’ONU, Mais la guerre a au contraire tué beaucoup plus de civils que n’importe quelle estimation du nombre de personnes tuées lors de la rébellion initiale en février et mars 2011, qui allait de 1 000 (une estimation de l’ONU) à 6 000 (selon la, La résolution 1973 du Conseil de Sécurité interdisait expressément, le général de division Hamad bin Ali al-Atiya, la commission parlementaire des affaires étrangères, Une fois le gouvernement libyen renversé, les journalistes ont tenté de s’informer sur le sujet sensible de la mort de civils, si crucial pour les justifications juridiques et politiques de la guerre. Le 30 mars, le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, appelle à l'installation du gouvernement d'union à Tripoli[171]. Davies, Consortium News, 25-04-2018. Le 31 mai, la Garde des installations pétrolières, ralliée au GEN et soutenue par les forces spéciales britanniques, attaquent à l'est de Syrte et reprennent les villes de Ben Jawad et Nofilia[197],[13]. La Libye aux portes de la guerre, les hôpitaux à bout de souffle Après des mois d’affrontements qui ont fait au moins 2 200 morts, les services d’urgence du pays sont épuisés. La tribu des Ferjani et des salafistes quiétistes s'insurgent contre les djihadistes salafistes de l'État islamique mais la rébellion échoue[119]. Les forces de l'ANL prennent Agedabia le 21 février après des combats qui font au moins 7 morts et 31 blessés, puis le centre-ville de Benghazi le 23 février[159],[160]. Le 23 août 2014, après 10 jours d'affrontements, l'aéroport tombe finalement aux mains des islamistes[50],[51]. Rapports passifs sur les décès de civils en Libye. Abonnez-vous pour être averti des nouveaux articles publiés. Les Alliés de la Première Guerre mondiale comme les Empires centraux perdent approximativement plus de 9 millions de vies chacun. 14 à 32 soldats de l'ANL sont tués, ainsi que quatre miliciens de Fajr Libya et trois femmes[110]. Cependant les brigades de Misrata ralliées au Gouvernement libyen d’entente nationale (GEN) progressent et reprennent Abou Grein le 19 mai[196],[14]. Mais le GNA prend parti contre Ahmed Dabbachi[259]. Le 7 mars, elles lancent une série de frappes aériennes sur Ras Lanouf et Naoufilia, sans succès[232]. Le lendemain 26 janvier, il annonce la formation d'un nouveau gouvernement dans les dix jours[151]. Les combats s'intensifient durant la première quinzaine de mai, jusqu'à la chute de la forteresse le 13 mai[274]. A la fin de ce journal, la Face Cachée du Globe, signée Nabila Amel, s'attarde sur les rejaillissements de la guerre en Libye en Algérie et en Tunisie. En plus du déploiement de matériel, la Russie accélère son recrutement et son déploiement de mercenaires Syriens et Russes pour contrer les avancées du gouvernement libyen d’accord national. Au sud-ouest, à Oubari, des affrontements opposent également Touareg et Toubous depuis octobre 2014[143]. Mais l’étude sur le conflit armé libyen est le bilan le plus complet des décès confirmés pendant la guerre en Libye jusqu’en février 2012, et elle a confirmé la mort d’au moins 21 490 personnes. La Chambre des représentants se réfugie sur un ferry grec à Tobrouk (le Elyra de la compagnie ANEK Lines[56],[57]). Début février, une centaine de pick-up de l'État islamique parade à Nofilia[94]. En mai 2016, le gouvernement de Tobrouk, désormais non reconnu, émet sa propre monnaie[193]. La politique de la France au Proche-Orient, par Philippe de Saint Robert, La profanation de la tombe de Michel Aflak, fondateur du parti Baas, L'Arabistan, vous connaissez? Selon des informations crédibles, un officier de sécurité français aurait même livré le coup de grâce qui a tué le dirigeant libyen Mouammar Kadhafi, après qu’il a été capturé, torturé et sodomisé avec un couteau par les « rebelles de l’OTAN ». Libye "Il y a encore beaucoup à dire sur le trafic d'êtres humains en Libye" Photojournaliste d'origine mexicaine, Narciso Contreras expose à Bayeux (Calvados) dans le cadre du prix des correspondants de guerre. Accueil; Monde; En Libye, la guerre s’internationalise. Le GNA — auquel la Troisième Force est affiliée — condamne l'attaque et suspend son ministre de la Défense[242]. Mais sa gestion des affaires politiques et sécuritaires est contestée par des membres du CGN qui ont réclamé son départ. Le 20 juin 2017, Ghassan Salamé est nommé envoyé spécial à la tête de la mission en Libye par le Conseil de sécurité de l'ONU[251]. Deux blocs se forment : la coalition baptisée « Aube de la Libye », dominée par les islamistes et les brigades de Misrata, et les forces regroupées autour d'Haftar[29]. Les États-Unis et le Gouvernement d'union nationale annoncent conjointement que plus de 80 djihadistes ont été tués par ces frappes[227]. Auparavant alliés d'Haftar, les Toubous apparaissent alors divisés[289]. Liste des militaires « Morts pour la France » au cours de la Guerre d'Indochine (1945-1954). Le titre lui-même peut être provisoire. La deuxième guerre civile libyenne [18] est un conflit opposant depuis 2014 en Libye trois gouvernements rivaux [19], différents groupes armés qui leur sont plus ou moins proches, dont plusieurs groupes djihadistes, ainsi que des groupes rebelles tchadiens et soudanais servant de mercenaires : . Les auteurs ont pris les données sur les morts, les blessés et les déplacements de guerre recueillies par le ministère du Logement et de la Planification, et ont envoyé des équipes pour mener des entretiens en face à face avec un membre de chaque famille afin de vérifier combien de membres de leur ménage avaient été tués, blessés ou déplacés. Le 27 septembre, 3 soldats du gouvernement libyen reconnu par la communauté internationale ainsi que 7 jihadistes du groupe extrémiste État Islamique (EI) sont tués dans des combats dans la ville de Benghazi, selon des sources militaires et médicales. Le 10 juin 2020, dans le cadre de l'opération Sea Guardian, un incident maritime intervient au large des côtes libyennes entre marines turque et française. La formation et les communications étaient entre les mains du Qatar. Estimation du nombre de décès en Libye, en Syrie, en Somalie et au Yémen. Selon Le Monde : « Les contradictions internes nourries de rivalités financières ne vont d’ailleurs pas tarder à éclater au grand jour. En revanche, mécaniquement, la plupart des Toubous, qui contrôlent toute la zone du sud de Sebha jusqu'au Tchad, rompent avec ce dernier[275]. Auparavant, les présidents des deux chambres parlementaires rivales, Aguila Saleh Issa et Nouri Bousahmein, avaient refusé l'accord de l'ONU[140],[141]. Le 9 juin, Ansar al-Sharia tente d'assassiner le maréchal Haftar à Benghazi[37]. Le 16 décembre 2014, le président tchadien Idriss Déby a appelé l'OTAN à intervenir de nouveau en Libye[88]. Le lendemain, les troupes pro-Haftar sont repoussées de trois kilomètres[297]. Le 17 septembre, des combats éclatent à Sabratha[257]. Suite aux attentats meurtriers du centre de détention de migrants dans le nord-ouest de la Libye, le mardi 2 juillet, le Conseil de sécurité de l’ONU (CSNU) a tenu le 4 juillet dernier une réunion qui n’a … Le contraire est vrai pour les victimes civiles, qui sont presque toujours la preuve de crimes de guerre que les forces qui les ont tués ont tout intérêt à supprimer.