9Le développement du secteur touristique est devenu depuis les années 1960, une option fondamentale de la politique économique tunisienne. Ces dernières puisent une telle quantité d’oxygène dans l’eau que de plus en plus de zones s’en trouvent dépourvues. 3C’est également dans le contexte de cette planification centralisée des ressources en eau que s’inscrivent les rapports entre bassins versants et grands foyers de consommation dont le plus important est la Tunisie du Nord-Est. La frange côtière concentre 90 % des établissements et 95 % de la capacité hôtelière. 19Les adductions régionales et inter-régionales articulées au réseau des barrages doivent résoudre deux contraintes spatiales et structurelles. La Ligue tunisienne des droits de l’Homme (LTDH) s’est dite “fortement préoccupée” par la situation des droits de l’Homme en Tunisie, mettant en garde contre les dangers qui menacent, désormais, les acquis réalisés à ce jour. Selon l’UNESCO, 80 % de la pollution marine provient du continent. D’abord, le transfert sur de longues distances, des excédents d’eau des régions productrices et la régulation de l’approvisionnement des régions littorales confrontées à l’insuffisance des ressources locales et à des risques de déficit de forte ampleur en période de sécheresse. Analyse des années très pluvieuses, L’exploitation de la demande urbaine en eau potable, Une région au débouché des grands bassins versants, 3. Le constat est amer : 80% de la pollution marine est d’origine terrestre. Ce qui accentue par ailleurs d'autres pressions environnementales, comme l'urbanisation côtière, mais représente en moyenne 11% du PIB. Vous pouvez suggérer à votre bibliothèque/établissement d’acquérir un ou plusieurs livres publié(s) sur OpenEdition Books.N'hésitez pas à lui indiquer nos coordonnées :OpenEdition - Service Freemiumaccess@openedition.org22 rue John Maynard Keynes Bat. Cette superficie serait en augmentation de près de 120 % par rapport à celle estimée en 1970 (Direction de l’aménagement du territoire [DAT] – Groupe huit, 1973). En termes de rapport ressources locales / demande, le bilan global de l’eau de la région du Nord-Est aurait cependant évolué favorablement malgré la pression croissante sur les ressources mobilisables. consoGlobe suit leur évolution depuis des années, oscillant entre alarme et espoir. En effet, l’on retrouve dans ces équipements plusieurs composantes nocives pour l’environnement et la santé humaine. ARNOULD, Paul (dir.) Elle réaffirme également son soutien aux protestations des agriculteurs des zones irriguées pour réclamer leur droit à l’eau d’irrigation. Les sit-inneurs ont réitéré leur menace d’inactiver ladite vanne et couper l’eau potable si leurs demandes manquaient à être satisfaites, rapporte le site « Assarih online », qui rappelle que le gouvernorat de Sfax est déjà aux prises avec la pénurie de gaz naturel due à un autre sit-in autour de l’usine de Gabès. Enregistrer mon nom, email et site web dans ce navigateur pour la prochaine fois que je commenterai. En retenant une moyenne de 2 800 m3 / hectares / an, extrapolée à partir de la base de données statistiques relative à l’exploitation des barrages, la consommation d’eau peut être estimée à 374 millions de m3 / an. Affaire des déchets d’Italie: Des cadres de la Douane derrière les barreaux ! Faculté des lettres de la Manouba, Tunisie, Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540. Ces ressources renouvelables représentent près de 30 % des réserves exploitables du pays et 69 % de celles de la Tunisie du Nord. 18L’eau constitue désormais un moyen de médiation de l’espace nord-tunisien. Durant des millénaires, notre planète a évolué et donné naissance à des écosystèmes complexes et équilibrés que seuls des dangers venant de l’espace (en particulier les météorites) pouvaient perturber. 23La gestion centralisée de ces flux implique également l’arbitrage étatique, permettant de régler l’allocation inter-sectorielle et inter-régionale d’eau selon un référentiel de priorités qui privilégie en périodes critiques les secteurs à caractère stratégique (tourisme, eau potable, certaines cultures prioritaires, etc.). Selon les données de la SONEDE, 95,4 % des ménages en milieu communal dans le Nord-Est sont, en 1996, branchés à l’eau potable, avec une très faible variation entre les gouvernorats. La Tunisie du Nord concentre à elle seule 80 % des eaux de surface et 60 % des ressources globales. La mise en œuvre des grands systèmes de transfert est ainsi en voie d’engendrer une nouvelle recomposition des stratégies de l’eau, du niveau local au niveau national et une nouvelle « reconstruction » socioéconomique de l’espace hydrique. Kasserine-covid19: 2235 personnes rétablies dont une femme âgée de 101 ans, Kasserine-covid19: 2 décès et 45 nouvelles contaminations, Kasserine-covid19: 3 décès et 30 nouvelles contaminations, Kasserine-covid: 5 décès et 46 nouvelles contaminations. En 1997, le réseau nord-sud avait acheminé 38,5 millions de m3. La croissance rapide de la demande de la Tunisie orientale a certainement pesé sur les choix des décideurs. Deux facteurs essentiels expliquent l’importance globale de la consommation des ressources hydriques : 6Actuellement l’agriculture est le principal secteur consommateur, accaparant près de 80 % du volume mobilisé. Les ressources en eau de la Tunisie : contraintes du climat et pres... La pluviométrie en Tunisie. En revanche, en milieu non communal, l’accès à l’eau potable (en tant que ressource mise à la disposition des ménages) demeure limité ; le faible taux de branchement (33,7 %) constitue un indicateur de ruralité significatif. Notre Terre est fragile et précieuse. Pour en savoir plus : Sur les maladies liées à l'eau et le risque sanitaire : - Les maladies liées à l'eau (Institut de Veille Sanitaire - 30/12/2008) - La surveillance épidémiologique du risque hydrique et l'évaluation des risques (Institut de Veille Sanitaire - 30/12/2008) . 1La Tunisie est l’un des pays de la Méditerranée les moins pourvus en ressources hydrauliques. Les ressources réellement consommées sont difficiles à quantifier, cependant la très forte concentration d’industries grosses consommatrices pèse lourdement sur les ressources disponibles. au plan géographique, les ressources de la région servent essentiellement à des usages locaux. L'ONU a recensé en 2004 dans le monde 300 zones de Selon les saisons, la « demande spécifique » varie de 300 à 900 m3 avec une moyenne en 1997 de 2,77 1itres / jour / lit exploité et 5,26 1itres / jour / lit occupé. Tunisie: manifestation contre "les dangers qui menacent le processus de transition démocratique" le 01.12.2011 à 09h40 , mis à jour le 01.12.2011 à 09h40 réagir Les conséquences sur l’agriculture locale et sur le milieu naturel sont jugées désastreuses (Sethom, 1991 et 1992) : recul rapide devant l’avance inexorable du béton, des beaux vergers de citronniers, symbole du savoir-faire séculaire de la paysannerie locale, dégradation de plages, intrusion d’eau marine dans les nappes côtières surexploitées, etc. À titre d’exemple, le golfe du Mexique, où se jette le Mississippi, contient une zon… Le plomb s'accumule dans les os, et le saturnisme peut être reconnu à la ligne bleue qui entoure les gencives. Les aménagements hydriques modernes sont de ce fait une composante fondamentale de l’espace tunisien et un facteur décisif de développement régional. L’Homme en a un usage biologique quotidien, mais il en exploite aussi l’énergie. Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search. la mobilisation à moyen terme (vers 2010) de la totalité des ressources potentielles ; le développement et l’interconnexions des ouvrages de stockage et des réseaux de transfert de l’eau. Vous avez entré une adresse email incorrecte! Cette surabondance de nutriments engendre la prolifération d’algues. authentifiez-vous à OpenEdition Freemium for Books. Dans les deux villes de Nabeul et d’Hammamet, le secteur touristique accapare respectivement 13,4 % et 38,4 % des ressources en eau urbaine, distribuées. Par ailleurs, le Nord-Est se trouve au débouché des principales zones hydrologiques du Nord. Autrement dit, le Haccp c’est ce qu’on a trouvé de mieux pour s’obliger à envisager tout ce qui peut menacer la santé des consommateurs d’un aliment, et, l’ayant prévu, y porter systématiquement re… Le potentiel mobilisable est estimé à 4,6 milliards / m3, les ressources régularisables s’élèvent à 4,1 milliards / m3 et le taux actuel de mobilisation est de 74 %. le sous-système de transfert Ouest-Est s’organise autour de la retenue de Sidi Salem à l’amont et du barrage de dérivation de Laroussia et du canal Medjerda / Cap Bon (Canal MCB) à l’aval. Les glaciers agissent comme des comptes en banque, stockant de la neige et de la glace par temps frais et pluvieux et en relâchant d… Outre l’accroissement en valeur absolue de la population urbaine et le niveau assez élevé de la consommation par habitant, d’autres facteurs non moins déterminants expliquent l’explosion de la demande, comme en particulier, le taux de branchement au réseau qui exprime le degré d’accès à l’eau. 2- Les Catastrophes Naturelles peuvent être Une Menace Pour L'eau Aussi positives que soient les retombées économiques du secteur, ce dernier n’en a pas moins produit, des effets pervers. Les changements climatiques pourraient également modifier les processus physiques, chimiques et biologiques qui se déroulent dans le sol. Le volume actuellement disponible par habitant et par an est de 450 m3 contre 556 au Maroc, 776 en Syrie et 2 200 en Turquie. En effet, des indicateurs font état d’un recul enregistré en matière des libertés publiques et individuelles. Le passage du terroir à la région irriguée, œuvre de l’État, crée ainsi un besoin considérable en eau d’irrigation. L’UTAP met en garde contre les dangers qui menacent la sécurité alimentaire en Tunisie, en raison de la pénurie d’eau, et des répercussions des changements climatiques. Portail de ressources électroniques en sciences humaines et sociales. Les parts du Nord-Est sont respectivement de 38,4 % et de 35,6 %, soit 224 unités hôtelières totalisant 53 495 lits dont 65 % dans la zone de Nabeul Hammamet et 29 % à Tunis. OpenEdition est un portail de ressources électroniques en sciences humaines et sociales. Cette demande est en réalité amplifiée par « l’effet urbanisant du tourisme autour du Golfe d’Hammamet. L’agglomération de Tunis consomme à elle seule 80,2 millions de m3 dont 71 d’eau potable. » En 1956, la région compte 60 000 habitants, pour une part frugale, et les vacanciers sont l’exception ; aujourd’hui, ils sont 180 000 à résider en permanence, avec des niveaux de vie rehaussés, et en été au moins 80 000 personnes supplémentaires sont constamment présentes, auxquelles s’ajoutent les nombreux visiteurs qui viennent passer la journée dans la zone. Arnould, Paul, et Micheline Hotyat. 9Depuis l’indépendance en 1956, l’accès à l’eau potable figurait au centre des politiques publiques dans les villes comme dans les campagnes.Les services d’eau et d’électricité ont été parmi les outils majeurs de la légitimation sociale et politique de l’État. En dehors des principaux centres industriels (Tunis, Bizerte, Menzel Bourguiba…), la diffusion spatiale de l’industrie se manifestant par la multiplication de zones industrielles en milieu rural et dans les petites localités (Utique, Jedeida, Soliman, Ras Jbel…) se traduit par une forte mainmise sur les ressources locales, souvent aux dépens de l’agriculture irriguée. Cependant, ses caractéristiques topographiques et hydrographiques sont peu favorables à la collecte des eaux de ruissellement. Espace environnement Les dangers qui menacent la planète. Tunisie – Ghazi Jeribi se demande si on n’a pas élu des fantômes L’ancien ministre de la défense nationale, Ghazi Jeribi, est sorti, ce vendredi, de sa réserve habituelle, en faisant remarquer que « La situation menace de tous les dangers, et que le dérapage est tout proche, alors que ceux qui … Bienvenue ! Le sit-in observé depuis plusieurs jours par les sans-emplois à Sbeïtla, dans le gouvernorat de Kasserine, se poursuit  à proximité de la « vanne » qui contrôle l’approvisionnement en eau de la région de Sfax. Elles constituent donc un potentiel transférable important, qui était, jusqu’à la mise en eau des grands barrages, drainé jusqu’à la mer, et de ce fait très faiblement utilisé. Foot : Examen « rassurant » pour Neymar, touché à la... Sidi Bouzid : Commémoration du 10e anniversaire du déclenchement de la... Industrie des composants auto: avancement de l’élaboration du pacte PPP. 16Jusqu’aux années 1970, la mise en place des grandes infrastructures hydrauliques est à la fois tardive et discontinue dans le temps comme dans l’espace. Un excès de plomb peut nuire à plusieurs systèmes dans l'organisme, y compris le système nerveux et reproductif et les reins, et il peut causer une hypertension artérielle et une anémie. L’une des plus graves est la surconsommation d’eau. Les grands transferts sont cependant opérés, essentiellement au profit des régions les plus dynamiques, celles, notamment qui forment la frange littorale du pays. L’importance des flux d’eau extérieurs souligne d’ores et déjà l’ampleur du déficit. La réalisation d’un tel système reflète une nouvelle orientation de la politique de l’eau, désormais fondée depuis les années 1970 sur des plans directeurs d’aménagement à l’échelle des grandes régions géographiques : Nord, Centre et Sud. la faible amélioration du taux d’intensification, compensée par l’accroissement de la superficie équipée, connaît une variabilité spatiale importante, tandis que la moyenne se situe à 83 % ; la forte concentration dans le Nord-Est d’une grande partie des cultures à forte exigence en eau, soit 46 % des cultures de tomate, 96 % de l’artichaut, la quasi-totalité de l’agrumiculture et 47 % des vergers de pommiers, de poiriers, de pêchers et de raisin de table ; la déconnexion spatiale entre les principaux foyers de consommation urbaine (Tunis, complexe industrialo-urbain de Bizerte-Menzel Bourguiba, zone touristique de Nabeul-Hammamet) et les ressources locales, très dispersées et à faible potentiel transférable, mérite d’être citée en premier lieu ; une grande partie des ressources ne peut par ailleurs être mobilisée que par de petits ouvrages (lacs ou barrages collinaires). “Le problème de l’eau en Tunisie nord-orientale : besoins, ressources locales et transferts inter-régionaux”. Les dangers menacenœ les hyäquesa La quantité d'eau consommée par la population humaine ne cesse de croître d'année en année avec l'explosion démographique et le développement économique et technique et le niveau de vie. Les fluctuations de la pluviométrie entraînent par ailleurs des décalages annuels prononcés. 2Le potentiel hydrique se caractérise surtout par une répartition géographique très déséquilibrée et par une forte variabilité inter-annuelle. Le nombre total des contaminations au covid19 dans le gouvernorat de Kasserine est passé à 2010 cas après l'enregistrement lundi de 46 nouveaux cas... African Manager - Site d'information économique et financière en Tunisie et dans le monde. Elle préfigure déjà, par les premières interconnexions de ses éléments (sous-système de la basse vallée, réseau de Tunis) l’orientation ouest-est des flux de l’eau, l’organisation définitive d’un système hydraulique régional centré sur la Tunisie du Nord-Est. HACCP = Hazard Analysis Critical Control Point Signification:Analyse des Dangers, Points de Maîtrise Essentiels mieux : Points Essentiels pour la Maîtrise Le Haccp est une méthode pour identifier tous les dangers liés à un aliment, puis les maîtriser en cours de fabrication par des moyens systématiques et vérifiés. Championnat d’Italie: Naples, battu par la Lazio 2-0, Tataouine : Suspension des services de recettes de finances, Tunis : Des tests PCR gratuits à l’avenue Habib Bourguiba, Kasserine: Trois agents de la GN meurent dans un accident, Berger égorgé par des terroristes à Kasserine : La présidence de l’ARP condamne un  » acte de trahison «, Tunisie-Allemagne: Un projet de réhabilitation de sol, cible les établissements scolaires et de santé dans 7 régions tunisiennes, Bilan du coronavirus : 32 décès et 1536 nouvelles contaminations, Météo : Pluies éparses et parfois orageuses attendues sur le nord et les côtes Est, Berger égorgé par des terroristes à Kasserine: Le Pôle judiciaire anti-terrorisme s’est saisi de l’enquête, Visite secrète de Netanyahu en Arabie saoudite. De ce fait, l’eau est devenue en Tunisie au cours des dernières décennies, un facteur décisif d’aménagement de l’espace et de développement économique et social. Deux dangers particuliers au secteur la menacent. Le problème de l’eau en Tunisie nord-orientale : besoins, ressources locales et transferts inter-régionaux. Cherif, A. L’apport des oueds est le plus souvent limité par la faible étendue des bassins versants, bien que le potentiel exploitable, estimé à 323 millions de m3 en 1985, soit révisé à la hausse. Le potentiel mobilisable est estimé à 4,6 milliards / m3, les ressources régularisables s’élèvent à 4,1 milliards / m3 et le taux actuel de mobilisation est de 74 %. L’ancien ministre de la Défense nationale, Ghazi Jeribi est sorti, ce vendredi, de sa réserve habituelle, en faisant remarquer que « La situation menace de tous les dangers et que le dérapage est tout proche, alors que ceux qui … La mise en place, dès les années 1970, d’un système hydraulique intégrant l’ensemble des bassins versants du Nord est de ce fait finalisée par l’acheminement des flux d’eau des principales zones productrices vers la Tunisie nord-orientale. De multiples pollutions menacent les réserves d’eau de la planète. Elle concerne à la fois la collecte, le stockage, le transfert et l’allocation intersectorielle et inter-régionale des ressources. Au cours de l’année 1996-1997 (du 1. le sous-système Nord-Sud s’articule à l’amont aux barrages de Sejnane et Joumine et l’aval au système de transfert de la Medjerda. Les réseaux des flux de l’eau ont ainsi renforcé le caractère dissymétrique du territoire national. 13En se fondant sur les données de l’annuaire des nappes profondes (1994) et de l’annuaire piézométrique (1993), le total des ressources en eau souterraine serait de 358 millions de m3 dont 296 de nappes phréatiques et 62 de nappes profondes. Êtes-vous prêts à tout savoir sur l'eau ? Cherif, Abdallah. Notation-Tunisie : Fitch en rajoute une couche ! En effet, des indicateurs font état d’un recul enregistré en matière des libertés publiques et individuelles. Dans le but de l’assainissement et le développement durable, l’ONAS met en place des travaux de recherches concernant la réutilisation des eaux usées traitées. Connectez-vous à votre compte : Un mot de passe vous sera envoyé par email. Les industries chimiques, les industries des matériaux de construction, l’industrie mécanique et électrique, la tannerie et les industries agro-alimentaires (90 % des conserveries de tomate) utilisent plus de 15 millions de m3d’eau, dont 3,5 millions de m3 distribués par les réseaux publics. Tunisie – Ghazi Jeribi se demande si on n’a pas élu des fantômes. Et selon les spécialistes, la menace de pénurie pourrait devenir bien réelle dans les prochaines années puisque la demande croît en même temps que la population mondiale augmente et que le rythme de consommation est déjà très élevé par rapport aux ressources hydriques disponibles. Les six gouvernorats (Tunis, Ariana, Ben Arous, Bizerte, Nabeul et Zaghouan) qui composent grosso modo cette région représentent 8,5 % de la superficie de la Tunisie, mais concentrent 45 % de la population urbaine, 49 % des emplois industriels, 36 % de la capacité touristique et 30 % des surfaces irrigables. Il s’établit en 1995, selon les données de la Direction des ressources en eau, à 605 millions de m3, soit environ 28 % du potentiel en eau de surface mobilisable de la Tunisie du Nord et 22 % du total tunisien. On y reconnaît deux grandes composantes spatiales : Figure 2.Transferts inter-régionaux de l’eau dans la Tunisie du Nord. Les quelques ouvrages importants existant avant 1945 (barrage de oued El Kebir, conduites de Zaghouan, Jougar et Khlédia) alimentent exclusivement Tunis en eau potable. Le plan directeur des eaux du Nord, auquel on intégra celui de l’extrême Nord, repose en effet sur deux objectifs majeurs : Figure 1.Schéma topologique des barrages interconnectés. En 1997, la Société nationale d’exploitation et de distribution des eaux (SONEDE) évalua la consommation des villes tunisiennes à 245,5 millions de m3 dont 204,4 d’eau potable ; celles du Nord-Est sont respectivement de 113,6 et 107 millions de m3. Les oueds drainant les bassins de la Medjerda, du Kebir Miliane, de l’extrême Nord et de l’Ichkeul ont un apport annuel total de 2 190 millions de m3. Vérifiez si votre institution a déjà acquis ce livre : authentifiez-vous à OpenEdition Freemium for Books. 5Selon les résultats de l’enquête nationale la plus récente sur les périmètres irrigués (ministère de l’Agriculture, 1997), la région du Nord-Est concentre une superficie irrigable (c’est-à-dire équipée selon la classification officielle tunisienne) de 133 000 hectares, dont 46 000 hectares (34 %) dans le seul gouvernorat de Nabeul. L’accroissement de la demande urbaine, agricole et touristique, nécessite l’édification, entre 1959 et 1971, d’une nouvelle série de barrages de tailles diverses, autonomes (Bezikh, Chiba, Lakhmés) ou articulés au réseau de Tunis (Kasseb, Bir M’cherga). On observe déjà les effets dévastateurs du changement climatique sur les réserves d'eau et la fonte des glaciers; les périodes de sécheresses et d'inondations sont aussi plus fréquentes qu'auparavant. Les magistrats n’entendent pas lever la grève avant la satisfaction de leurs revendications Les assurances AMI en danger, appellent la BNA au secours ! • Améliorer la situation environnementale et le cadre de vie, de prévenir, réduire ou éliminer les dangers qui menacent l’homme, l’environnement et les ressources naturelles, de protéger et ... Chapitre I : Mise à jour de l’état et tendances de La diversité biologique en Tunisie, dangers et leurs conséquences pour le … 8Avec 3 677 entreprises, le Nord-Est constitue le plus grand foyer de consommation d’eau industrielle. L’expansion remarquable de la surface irrigable trouve son explication, principalement dans l’achèvement des grands programmes d’aménagement hydrauliques et hydro-agricoles en Tunisie du Nord (Office de mise en valeur de la basse vallée de la Medjerda, Plans directeurs des eaux du Nord et de l’extrême Nord) et dans la création, notamment de grands périmètres publics irrigués. 21Le problème de l’eau dans la Tunisie du Nord-Est se pose à un double plan : 22L’enjeu de l’eau est à la fois spatial et socio-économique. Les ressources mobilisables dépassent les besoins économiques et sociaux des « régions productrices ». Introduction Conclusion Definition A l'échelle de la planète, les ressources en eau sont un sujet de géopolitique brûlant et il est de l'opinion que « les guerres du ces siècles éclateront à cause de l’eau ». Même précision chez le sociologue GNANE Napo: « les batteries de ces équipements contiennent des substances cancérigènes qui polluent l’air ».. Les DEEE se révèlent donc être de véritables dangers pour l’environnement dans son ensemble et pour la santé humaine. Il en est ainsi des nappes de la côte orientale du Cap Bon, du Sahel de Bizerte et de la plaine du Mornag au sud de Tunis. Elles sont de fait désertées par la vie sous-marine. Elles sont souvent surexploitées et ne peuvent donner lieu à des transferts importants vers les grands pôles de consommation (périmètres d’irrigation, villes, zones touristiques…) ; au plan du bilan global de l’eau, le déséquilibre tend à s’accentuer du fait de la forte croissance de la demande et des limites des ressources potentielles locales. Le volume actuellement disponible par habitant et par an est de 450 m3 contre 556 au Maroc, 776 en Syrie et 2 200 en Turquie. Sur les « nouveaux polluants » : - Les perturbateurs endocriniens et « nouveaux polluants » sur le site du RPDE (Eds.). La Tunisie est l’un des pays de la Méditerranée les moins pourvus en ressources hydrauliques. Les excédents transférables sont limités et ne constituent, en conséquence que des ressources d’appoint pour les zones à forte demande ; certaines sources d’eau, nappes ou oueds sont enfin de qualité médiocre, en raison de leur forte salinité ou de leur contamination par les polluants d’origine urbaine ou agricole. Mais la situation réelle paraît très complexe. L’eau n’est pas une ressource inépuisable. Toutefois, l'augmentation des précipitations liée au changement climatique ne suffit pas pour pallier les pertes d'eau causées par la fonte des glaciers et une évaporation accrue. C’est notamment au niveau du « segment lourd » de l’aménagement, celui de la grande hydraulique, que l’action volontariste de l’État paraît la plus déterminante. 1. L’air et l’eau sont les deux fluides fondamentaux pour la vie. Rappelons que la présence de nitrate est due essentiellement à lépandage de doses massives dengrais azotés et de lisier (effluents délevage). Ensemble, ces changements pourraient avoir un effet important sur l'eau — en qualité et en quantité — qui circule dans le milieu forestier. En revanche, de nombreuses nappes sont parmi les plus riches du Nord et de bonne qualité, mais la plupart sont intensivement exploitées, nettement au-delà du seuil de renouvellement. Bibliothèque idéale des sciences sociales, Les fondamentaux du féminisme anglo-saxon, Par auteurs, Par personnes citées, Par mots clés, Par géographique, Par thématique, http://www.ens-lyon.fr/editions/catalogue. 17Cette première phase de la spatialisation du dispositif hydraulique de la Tunisie du Nord s’est caractérisée par le renforcement des aménagements locaux et sub-régionaux. Elle voyage entre ciel et terre : c'est la même eau qui circule partout, recyclée sans cesse depuis 3 milliards. Mais la pression exercée par les villes et les secteurs non agricoles sur les ressources disponibles se fait aussi de plus en plus forte. 11Pour satisfaire aux besoins du tourisme et de la population résidente, d’importants transferts d’eau sont devenus nécessaires. La Ligue tunisienne des droits de l’Homme (LTDH) s’est dite “fortement préoccupée” par la situation des droits de l’Homme en Tunisie, mettant en garde contre les dangers qui menacent, désormais, les acquis réalisés à ce jour. Par ailleurs, avec l’achèvement des projets d’équipement d’Hammamet sud (41 nouvelles unités comptant 24 000 lits), la demande additive pourra s’élever à 5 475 millions de m3 (Miossec, 1996). l’ONAS a créé, en 2000, une direction Recherche et Développement visant la préservation de la qualité des eaux en Tunisie et le traitement des boues en Tunisie. En développant un système régional intégrant l’ensemble des bassins versants, l’État occupe par ce biais une fonction clé dans la mobilisation et l’allocation des ressources régularisables. Rappelons aussi, avec le CNRS, que si la teneur en nitrates des eaux souterraines varie de 0,1 à 1 milligramme par litre deau en l'absence de cont… Les sans-emplois de Kasserine menacent de couper l’eau potable à Sfax. 20Le transfert inter-régional actuel est assuré par le canal de Joumine et la conduite Ichkeul-Medjerda, dont les eaux atteignent la station de Belli au Cap Bon. In Arnould, P., & Hotyat, M. Merci, nous transmettrons rapidement votre demande à votre bibliothèque. URL :http://www.ens-lyon.fr/editions/catalogue, Adresse : Bâtiment Ferdinand Buisson 15 parvis René Descartes BP 7000 69342 Lyon cedex 7 France.